Vélos de montagne

La robustesse pour le sentier 

Préparer son sac d’hydratation et son équipement de protection, faire des provisions, prévoir des pièces de rechange et trouver l’entrée de la «trail».  Le vélo de montagne est un rituel. Ce rituel mène on ne sait où dans la forêt et, bien franchement, ce n’est pas l’important. Tant que le sentier offre un cocktail de défis techniques, de vitesse, de virages inclinés, de côtes abruptes et de boue, tout est parfait ! Le vélo de montagne combine l’effort cardiovasculaire et la grisante adrénaline avec une efficacité rare. Pour ceux qui n’ont peur de rien (y compris de se salir!) il s’agit de la meilleure façon d’apprécier les joies du vélo. Pas de code vestimentaire, pas de chichi : un peu de forme physique, de l’équilibre et du courage… Cœurs sensibles s’abstenir! Littéralement.

 

Habileté et endurance

Il y a plusieurs façons d’apprécier le vélo de montagne. Au-delà de l’habileté technique, cette déclinaison du sport cycliste est plus exigeante sur l’équipement que les autres. Plus l’utilisateur met son vélo à l’épreuve par son choix de sentier, plus le vélo doit être robuste. Il ne faut cependant pas que la robustesse alourdisse trop la monture. Pour choisir son vélo de montagne, il faut trouver le meilleur compromis entre la robustesse, le poids et l’application. La réponse varie énormément d’un «rider» à l’autre. Les conseillers de Passion Vélos sont là pour vous aider à choisir le vélo qui sera le plus adapté à votre utilisation et qui, surtout, ne vous laissera pas tomber dans les sentiers.

Comment choisir son vélo de montagne en 3 questions :

  1. Quels types de sentiers constituent 80% de vos sorties? Est-ce que vous êtes plus du genre sentiers roulants et rapides avec du petit gravier ou endroits plus abrupts avec des défis techniques de taille? Est-ce que vous recherchez les montées pour solliciter votre cardiovasculaire ou les descentes pour stimuler votre adrénaline?
  2. Est-ce que vous roulez toujours avec les mêmes cyclistes? Avec quel type de vélos roulent-ils?
  3. Combien d’heures dure votre sortie moyenne?